L’OMS/PMS a une structure de données réduite et optimisée, tournée vers le temps réel

Les OMS (Order Management System), sont des systèmes qui permettent de diriger les différents ordres d’achat et de vente du gérant vers le marché, afin qu’ils soient exécutés, et suivis. Très souvent, ces OMS sont couplés avec des PMS (Position Management System), qui sont des outils de tenue de positions.
La tenue de positions n’est ni plus ni moins que de la gestion de stock. Elle permet de répondre notamment aux questions suivantes :

  • Combien le client X a de titres Y ?
  • Quel est le prix de revient de cette position (attention à la méthodologie appliquée FIFO ou PRMP) ?
  • Quelle est la plus ou moins-value réalisée sur cette vente ?
  • Quelle est la valorisation globale de ce titre dans le portefeuille du client ?
  • Quel poids représente-t-il dans l’ensemble du portefeuille du client ?

Très souvent, et essentiellement dans la gestion sous mandat, est venue se greffer sur ces systèmes, toute la partie réglementaire de la « connaissance du client » et du « KYC ».
Ces outils sont donc orientés « temps réel », « gestion de positions », « connaissance clientèle » et répondent aux attentes.
Les données extérieures concernant les titres historiquement ou actuellement détenus sont principalement les caractéristiques (type, fiscalité, devise, …) alors que les cours d’évaluation ne sont historisés que durant la détention du titre dans l’un des portefeuilles de la société.
Les calculs « ex post », c’est-à-dire, sur la valeur liquidative, sont réalisés, comme la volatilité, la Var et d’autres ratios de performance.

RSQUARE est un SERVICE totalement digitalisé de calcul de risque alliant une grande capacité de calcul, des données historiques (réelles ou simulées) et un suivi réglementaire

Rsquare est conçu comme un SERVICE, afin d’aider la personne en charge du risk management et le décharger de toute la partie « production ».
L’ensemble des indicateurs de risques, de type Volatilité « ex ante », Var (au sens de la directive AMF 2014-06) sont calculés d’après la composition du portefeuille et non l’historique de la valeur liquidative. Cela permet entre autres, de connaitre la contribution au risque de chaque ligne et/ou chaque agrégat du portefeuille.

De même, la mesure des risques Financiers, telle que définie dans la position-recommandation 2014-06 de l’AMF, est réalisée avec Rsquare, à savoir :

  • Risque de liquidité
  • Risque de contrepartie
  • Risque crédit
  • Risque de marché

Rsquare est aussi continuellement à jour de la réglementation ESMA pour ce qui est des calculs des ratios réglementaires. En effet, le partenaire luxembourgeois utilisé est agréé par la CSSF.
Cette solution permet une mutualisation très importante de la « donnée », et par la même, induit une forte réduction de coût « all included ». Elle répond aux besoins des asset manager, en fournissant non seulement un outil de calcul des risques mais aussi une solution complète impliquant moteur de calculs, base de données, personnalisation des reportings ainsi digitalisation, le tout à un prix très compétitif.
D’ailleurs, des OMS/PMS comme Luulen ou Hedgeguard ont déjà fait le pas et signé un partenariat en ce sens.
Elle permet aussi de répondre à la problématique de l’analyse des différentes contributions à la performance, ainsi qu’à l’attribution de performance.
Enfin, Rsquare étant un service, notre équipe d’actuaires est présente sur Paris pour vous assister dans la mise en place, l’utilisation du site internet ainsi que répondre à l’ensemble de vos questions.
De ce fait, elle permet aux petites et moyennes sociétés de gestion, de se doter de moyens pratiquement identiques aux grandes, sans en avoir les coûts, et de pouvoir répondre à des appels d’offre où ces calculs et reportings sont indispensables.

M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M